Les groupements d’employeurs : un tremplin pour l’emploi qualifié

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Développer l’emploi agricole dans un contexte économique difficile

Comment développer l’emploi agricole dans un contexte économique difficile et faire face à une diminution de la main-d’œuvre familiale ?

Une solution : se regrouper au sein d’un groupement d’employeurs. C’est l’objet de l’action de recensement des besoins en main d’œuvre lancée par la FRSEA Alsace, en partenariat avec les JA d’Alsace, la MSA Alsace, la Chambre d’agriculture de Région Alsace et les services de remplacement.

Mettre à disposition de ses adhérents un ou plusieurs salariés qualifiés

Cette action, cofinancée par l’ANEFA et dont l’objectif final est de déterminer le potentiel de développement des groupements d’employeurs, a été lancée lors d’une réunion le 4 novembre dernier à Sélestat en présence de nombreux représentants des filières Fruits et légumes, Viticulture, Horticulture et pépinières, Polyculture-élevage,...

Joseph Lechner, président de la Commission Régionale Emploi, est parti d’un constat simple : « L’Alsace est une des régions où il y a le moins de groupements d’employeurs. Cette situation est liée essentiellement au droit local c’est-à-dire à l’obligation d’avoir au moins sept adhérents dans le groupement alors que dans les autres régions, deux suffisent. Mais ce point n’est pas bloquant.»

Le groupement d’employeurs est en effet une association de droit local à but non lucratif composée de 7 personnes physiques ou morales dont l’objet est de mettre à disposition de ses adhérents un ou plusieurs salariés qualifiés. Il existe différents types de groupement d’employeurs : local, départemental, régional, services de remplacement, CUMA, …

Avantages d’un groupement d’employeurs

Les adhérents bénéficient avant tout des compétences d’un ou plusieurs salariés qualifiés qu’ils n’auraient peut-être pas pu embaucher par ailleurs par manque de travail régulier.

Des exonérations sont prévues

Le groupement d’employeurs bénéficie des mêmes exonérations de charges Fillon ou Travailleurs Occasionnels que les employeurs agricoles.

Du fait qu’il s’agit d’une association, les formalités liées à sa création ou à son fonctionnement sont réduites.

La gestion administrative du groupement, quant à elle, est assurée soit par un adhérent, soit par une structure externe.

Les salariés, quant à eux, n’ont qu’un seul employeur (le groupement) et un seul contrat de travail. Leurs tâches sont en revanche diversifiées et la charge de travail régulière, en particulier dans les groupements d’employeurs inter sectoriels.

Actions à venir

En vue de recenser les besoins en main d’œuvre et apporter une aide à la mise en place de groupements d’employeurs, la FRSEA Alsace va envoyer à partir de la deuxième quinzaine de novembre à tous les adhérents des filières et des organisations professionnelles une plaquette de présentation ainsi qu’une enquête main d’œuvre à retourner à la FRSEA pour fin décembre (enquête à retourner à Jean-Michel Baumann, FRSEA Alsace, 2 rue de Rome 67300 SCHILTIGHEIM).

Ces 2 supports seront également distribués lors des tournées cantonales FDSEA et JA.

Cette enquête et cette plaquette sont disponibles ICI.

Vous pouvez également contacter la FRSEA pour toute question sur les groupements d’employeurs au 03 88 19 17 67 (Jean-Michel Baumann).

Témoignage de Paul DEGUILLE, Groupement d’employeurs de la Porte du Sundgau à Mulhouse

« Le groupement, créé il y a environ 15 ans, compte actuellement 7 adhérents spécialisés en grandes cultures (blé, colza, maïs,…) et en compostage de déchets verts. Le nombre d’adhérents n’a jamais été un problème.

Le groupement comprend 1 salarié à temps plein et 1 ou 2 saisonniers. Un des adhérents s’occupe de la gestion des salariés (enregistrement des heures de travail, planning de travail,…) et de la trésorerie du groupement ; le reste (comptabilité, paye) étant géré par le centre d’économie rurale.

Pourquoi avoir créé un groupement d’employeurs ? Parce qu’il représente la structure la plus adaptée pour disposer d’un salarié qualifié à temps partagé ! Le groupement d’employeurs permet ainsi de mutualiser  les coûts et les risques sur plusieurs exploitations qui, prises séparément n’auraient peut-être pas embauché un salarié en direct.

Pour le salarié, le groupement d’employeurs lui permet de travailler auprès de plusieurs exploitants et ainsi de diversifier ses activités.

Mais attention : les adhérents doivent déjà avoir l’habitude de travailler ensemble, ce qui facilite ensuite la répartition du travail des salariés, en particulier lorsque tout le monde en a besoin en même temps ! »