Les employeurs agricoles alsaciens représentés au Bureau du GEOPA

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Joseph LECHNER (président de la Commission emploi Alsace) a été élu 1er vice-président du Bureau du GEOPA le 4 décembre 2013 ce qui confirme la place de la FNSEA au sein de ce groupe. La défense au niveau européen des intérêts des employeurs agricoles est un réel enjeu ce qui explique l’implication forte de la FNSEA au sein du GEOPA. La résorption des distorsions de concurrence ou encore la nécessaire harmonisation sociale par le haut sont, entre autres, des éléments à défendre assidûment auprès des institutions européennes.

le GEOPA-COPA regroupe les organisations nationales représentatives des employeurs agricoles des Etats membres de l’Union européenne

Créé en 1963, le GEOPA-COPA (Groupe des Employeurs des Organisations Professionnelles Agricoles) regroupe les organisations nationales représentatives des employeurs agricoles des Etats membres de l’Union européenne.

Il est mandaté par le COPA (Comité des Organisations Professionnelles Agricoles) pour représenter les employeurs de salariés agricoles auprès des autorités communautaires et des organisations de salariés agricoles pour tout ce qui concerne la défense des intérêts spécifiques des employeurs dans le domaine social. Ces sujets sont variés : formation, santé et sécurité au travail, mobilité, ou encore selon les actualités européennes comme, par exemple, les projets de directives sur le détachement ou sur les saisonniers extracommunautaires.

Pour l’exercice de ce mandat, le GEOPA entretient les relations nécessaires avec les administrations et les organisations au niveau européen.

Ce mandat s’exerce également au sein du Comité de dialogue social sectoriel en agriculture (en lien avec la DG emploi et Affaires sociales de la Commission européenne). Le GEOPA négocie durant ces réunions avec les représentants des salariés agricoles. Ces négociations ont abouti à différents textes de compromis, notamment 3 accords agricoles européens sur : l’amélioration de l’emploi, sur la formation professionnelle et sur les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS).

Il est à noter que l’agriculture jouit du plus ancien comité de dialogue social sectoriel européen et a fêté son cinquantenaire en 2013.